Biographie

Le groupe fun Screaming Kids est un trio atypique pilier de la scène rock’n’roll - néo rockabilly alternative française, et ceci depuis 1988, l’année de ses débuts à Strasbourg le jour de la fête de la musique. Grand espoir des années 90 le trio compulsivement branché rock’n’roll devait alors tapé dans l’oreille de Roy Williams du célèbre label britannique Nervous Records. Son premier album (CD + Vinyle) « Don’t Get Down » sorti en 1990 (distribution française par Média 7), fera le buzz dans le milieu avec plus de 30.000 exemplaires de vendus, ce qui lui ouvrira les portes des capitales et grandes villes européennes (Londres, Liverpool, Glasgow, Berlin Hambourg, Munich, Leipzig, Geneve, Lausanne, Berne, Zurich, Barcelone, Paris, Lille...), et de jouer dans des lieux prestigieux comme le Bus Palladium à Paris, le 1er festival de Hemsby en Angleterre, et un passage au Printemps de Bourges en tant que « Découverte du Printemps » représentant l’Alsace. Cotoyant des groupes légendaires comme : Stray Cats, The Meteors, Batmobile, Guana Batz, Mad Sin, Frantic Flintstones, Quakes, sans oublier des chanteurs ou groupes d’un tout autre autre style : Hubert Félix Thiéfaine, Le Cri de la Mouche, les VRP, Babylon Fighters, la Mano Négra, The Roadrunners, Parabellum, Ricky Amigos, The Jim Jones Revue, Ludwig Von 88, Dr. Feelgood, The Inmates, La clinique du Dr.Schultz ...

A partir des années 95-96, le groupe s’installera à Paris pendant une dizaine d’années où il écumera tous les clubs et salles de concerts de la capitale française, avant d’effectuer son retour dans la capitale alsacienne en 2007.

Le groupe fera également une apparition dans le film long métrage réalisé par Olivier Babinet et Fred Kihn « Robert Mitchum est mort » sorti en 2010, un road-movie mélancolique et fou tourné en grande parti en Pologne. Plusieurs albums et compilations européennes jallonnent leurs parcours discographique, dont le dernier CD 5 titres, « Bien avant que le soleil se lève », enregistré à Saarbrücken en Allemagne en avril 2018, et sorti en septembre. Ce disque est un savant mélange de compositions personnelles et de reprises millésimées étonnantes et revisitées, comme le fameux « Black Dog » de Led Zeppelin ou du non moins fameux « Sweet Dreams » du duo légendaire Eurythmics, et qui neanmoins conserve la « griffe » rock très efficace avec une guitare rageuse qui a fait la réputation du trio. Trio qui s’est bonifié avec les années. Les morceaux se réinventent, les concerts s’emballent... en attendant d’ici quelques mois la réalisation d’une nouvelle galette, un « Best of 1988-2018 », trente ans au service du rock avec une vingtaine de titres chantés tant en français qu’en anglais.

Actuellement le groupe se compose de : Gilles Haezebrouck au chant et à la guitare, de Sébastien Muller à la contrebasse et de Sarada Riefstahl à la batterie.

Retrouvez Staretz sur...

Promotion par le label

Diffusion radios

A venir

Chroniques presse

A venir